Image

Dévoiler le contenu de son compte en banque demande parfois plus de courage que de se dénuder devant quelqu’un pour la première fois. Parler d’argent est en général l’une des étapes les plus difficiles dans un couple et encore plus lors des premiers rendez vous.
Malgré tout, avoir enfin une conversation sur l’état de ses finances peut aussi être équivalent à dire le premier « je t’aime ». Après tout, la manière dont vous percevez et gérez votre argent impactera sûrement votre relation à tous les niveaux y compris les grandes décisions que vous aurez à prendre dans le futur.

Pour vous aider à aborder cette conversation délicate, nous avons demandé à une experte en gestion financière de la génération Y de donner quelques conseils sur la manière d’ouvrir le sujet avec votre moitié lorsque la relation passe aux choses sérieuses.

À PARTIR DE QUAND PEUT-ON COMMENCER À PARLER D’ARGENT DANS SON COUPLE?

Trop tôt, vous passerez pour quelqu’un d’autoritaire et d’indiscret, mais si vous attendez trop longtemps, vous risquez un violent retour à la réalité face à la personne avec qui vous pensiez passer le restant de vos jours. L’idéal est d’y prêter subtilement attention dès le début de la relation.
D’après notre experte: « Cela ne veut pas dire qu’il faut poser des questions indiscrètes dès le premier rendez-vous. Mais surveillez de loin les habitudes dépensières et réflexions qui donneront plus d’information sur le rapport de votre partenaire à l’argent, et mettez-les en perspectives avec les vôtres ».
Exemples de détails à observer: Est-ce que votre partenaire a la fièvre acheteuse? Est-il(elle) à l’aise avec le concept de partager l’addition ? Quelle est sa réaction lorsque vous proposez une activité sans frais ? Quels sont ses objectifs pour le futur ?

UNE FOIS LE TEMPS VENU, COMMENT ENGAGER LA DISCUSSION DE L’AVENIR FINANCIER DANS VOTRE COUPLE?

Si vous passez aux choses sérieuses avec votre partenaire et commencez à envisager d’emménager ensemble, c’est le bon moment d’être ouvert sur la situation financière de chacun et d’être précis dans les chiffres. Révélez vos salaires, crédits, prêts et objectifs financiers futurs.
Notre experte ajoute « Faites bien attention aux détails financiers qui nécessiteraient une discussion plus en profondeur. Par exemple, une grande différence de salaire, un niveau de prêt élevé ou des dettes inquiétantes. Il s’agit de ne pas laisser de côté un détail qui pourrait vous affecter tous les deux. »
Bien entendu, ouvrir la discussion sur vos situations financières respectives vous permettra non seulement de définir votre budget de logement mais aussi d’aligner vos valeurs et attentes financières pour l’avenir.

QUELS SUJETS DEVRAIENT ÊTRE ABORDÉS PAR LES COUPLES QUI DÉCIDENT DE JOINDRE LEURS COMPTES ?

Une fois la difficile tâche de dévoiler son statut financier accomplie (bravo à vous !), il est maintenant temps de se poser des questions importantes sur la manière dont chacun souhaite gérer l’argent à l’avenir. Par exemple en abordant les sujets suivants :

  • Que penses-tu de l’utilisation des cartes de crédit?
  • Au sein d’un mariage, considères-tu que la dette financière est un problème individuel ou de couple?
  • Prendrais-tu un bail sur une voiture ou une maison ?
  • Quel montant d’épargne allouerais-tu juste pour les cas d’urgence ?
  • Quelle est ta plus grande peur financière ?
  • Que faire si l’un d’entre nous perd son emploi ou tombe sérieusement malade ?
  • Quel montant définit selon toi la notion « suffisamment » d’argent ?
  • Quels sont tes objectifs financiers d’ici 1, 5 10 ans ? Et pour la retraite ?

UNE CONVERSATION SUR L’ARGENT PEUT VITE METTRE MAL À L’AISE. QUELLES SONT LES MANIÈRES CONSTRUCTIVES POUR EN DISCUTER ?

Au lieu de pointer du doigt les erreurs financières, il faut toujours ramener la conversation sur les valeurs « Identifiez ce qui compte dans votre couple dans la manière dont vous gagnez et dépensez votre argent, de même que la qualité de vie que vous souhaitez acquérir avec cet argent » suggère notre coach.
Au lieu d’essayer d’avoir toujours raison ou de dicter sa manière d’agir à votre partenaire, insistez sur ce qui compte pour vous financièrement parlant. Remplacez des déclarations du type « Il faut » ou « Il faudrait » par « C’est important pour moi car… » souvenez-vous aussi que vous n’avez pas nécessairement besoin d’être du même avis pour trouver un accord entre vous.

DOIT-ON ABSOLUMENT TOUT RÉVÉLER DE SES FINANCES À SON PARTENAIRE ?

Éluder les conversations sur l’état de vos finances et gardez des secrets qui concernent des dépassements budgétaires ou des créances insolvables, sont des terrains glissants qui mèneront nécessairement au conflit car cela affecte directement la confiance de l’un envers l’autre et vous empêche d’avancer.
Cela ne veut pas dire que vous devez absolument rendre des comptes sur le moindre centime que vous dépensez. Établissez des règles et des limites claires à propos de la dépense de votre argent en tant que couple. Quel montant limite ne nécessite pas d’informer l’autre de sa dépense ? A hauteur de combien chacun est-il prêt à contribuer sur votre compte épargne commun ?
Mettre au clair ces limites budgétaires vous aideront à agir plus librement de manière individuelle, tout en respectant la relation.