Qu’ils sont imaginatifs nos voisins quand il s’agit de séduction ou de pratiques amoureuses insolites. Marie s’est immergée dans les coutumes amoureuses les plus originales des quatre coins du monde, réalisant un top aussi drôle qu’inquiétant. Et nous forcément, on raffole.

Avez-vous pensé au lait de yack pour conquérir Madame ? À faire rêver votre belle avec une cuillère en bois ? A mettre votre épouse sur votre dos pour gagner son poids en bières ou encore à goûter ses lobes oculaires pour lui manifester votre attirance ? Si vous répondez non, il est temps de lire cet article des coutumes les plus saugrenues. Immersion au royaume de l’étrangeté.

"Se taper dans l'oeil" à la japonaise

Au Japon, si vous tapez dans l’oeil de quelqu’un, un conseil : fermez les yeux. Oculolinctus, derrière ce mot savant se cache une pratique aussi étrange que déconseillée. Tout simplement, cela consiste à lécher le globe oculaire d’un individu pour lui signaler votre attirance.

D’un coup, l’expression “se faire manger des yeux” prend un tout autre sens ici. Pas question de cannibalisme, rassurez-vous. Tout au plus, vous en ressortirez avec une sympathique conjonctivite ou une infection de la cornée. Hautement glamour, vous en conviendrez.

Qualifiée par certains comme un type de fétichisme sexuel, cette lubie peut se rapprocher de la nasophilie (fétichisme du nez), de l’ombiphilie (fétichisme du nombril), ou même de l’axilisme (fétichisme des aisselles). Néanmoins, attention les yeux, optez pour quelque chose de moins aveuglant si vous êtes en quête d’exotisme.

"Se porter comme un charme" en Finlande

Ah, comme c’est romantique lorsque Monsieur porte sa belle jusqu’à l'autel, la soulevant avec légèreté dans sa belle robe blanche. Changement de registre en Finlande : chaque année, les hommes portent leur épouse sur leur dos. Jusqu'ici, rien d'affolant, mais vous ne savez pas tout. Cette tradition étrange et rustique consiste à porter son épouse lors d’une course d’obstacles. Passer du statut de princesse à sac de pommes de terre — ça fait rêver, n’est-ce pas ?

Et pour finir en beauté, le grand gagnant gagne le poids de sa femme en bières... tout de suite, on voit ses disgracieux bourrelets d'un autre oeil.

"Se ramasser à la petite cuillère" pour se séduire au Pays de Galles

Ça ne fait rien si vous n'êtes pas ébéniste, pour séduire l'élue de votre coeur, vous n'avez qu'à faire un peu de shopping et à ramener une jolie cuillière en bois. C'est ringard les fleurs, vous ne trouvez pas ?

Quand un homme veut séduire une femme au Pays de Galles, il est de coutume d’offrir des cuillères d’amour. Ne riez pas, c’est très sérieux. Et il y en aura pour tous les goûts, sculptées, gravées, ces objets décoratifs peuvent être de grande valeur.

Divers symboles peuvent y figurer : un clé qui évoque le coeur de l’homme, des roues représentant l’engagement du prétendant à travailler pour subvenir aux besoins de sa belle, ou encore des perles signifiant le nombre d’enfants souhaité par le prétendant. Vous ne regarderez plus jamais vos ustensiles de cuisine de la même manière.

Etre "soupe au lait" pour demander sa main au Tibet

Summum de la séduction, au Tibet, avant de demander votre belle en mariage, vous devez offrir un à sa famille, un cadeau pour le moins original. Pas question de papier cadeau pour ce cadeau très particulier, une solide corde suffira puisque la dot n’est autre... qu’une femelle yack ! Cette coutume surprenante porte un nom : le “prix du lait”. Sympa pour Madame, mieux vaut ne pas être trop susceptible. Être échangée contre un ruminant à cornes et à long poils, c’est quand même assez moyen. Lors de la cérémonie, la jeune mariée procède alors au “yahourt du serment”, jetant quelques gouttes d’une tasse de yaourt vers le ciel. Que de poésie, c’est beau.

Le "baiser volé" et la chaussette trouée au Danemark

Les Danois ont une façon bien à eux de garantir la fidélité du marié. Les invités le déchaussent et découpent sa chaussette droite. Cette coutume amoureuse devrait éviter les infidélités du mari — quelle femme pourrait bien être séduite par un homme dont les chaussettes sont trouées ?
Côté femme, c’est quand même plus chaleureux : durant la cérémonie du mariage, tous les invités peuvent embrasser la mariée du la bouche. Baiser volé VS chaussette trouée, elles sont quand même mieux loties !

La cérémonie pour la fertilité en Colombie

Il existe en Colombie une tribu d’Indiens Guajiros qui organise une cérémonie bien particulière. Dans un rituel censé favoriser la fertilité, des femmes poursuivent des garçons dans le but de les faire tomber. Si jamais elles parviennent à faire le croche-pied fatidique et que leur homme tombe par terre, le pauvre individu se doit de leur offrir son corps. Autant vous dire que cette coutume ne fait pas trop de malheureux et que beaucoup ne restent pas debout bien longtemps…

Cottoyer l'animal pour devenir bestial - Nigeria

Dans le fin fond du Nigéria, des couples se rendent dans des réserves naturelles, pour une expérience originale. Faire l’amour au milieu de bêtes sauvages pour inspirer l’ardeur à votre partenaire, ou comment rendre l’immersion complète. Une rumeur circule que cette pratique permettrait de s’imprégner de l’énergie des animaux pour un moment savage. Si vous avez la chance de ne pas vous faire dévorer par un tigre sur le chemin, l’expérience peut être plutôt alléchante. Faites vos valises pour un safari pas comme les autres.

Au Cambodge, les parents s'invitent dans les coutumes amoureuses des jeunes couples

Papa et maman sont plutôt cools au Cambodge, tout particulièrement dans la tribu Kreung. Lorsque leurs filles atteignent l’adolescence, afin de les aider à choisir leur partenaire idéal, leurs parents construisent des huttes d’amour. Cette tradition qui perdure depuis des siècles est prise très au sérieux. Les jeunes filles y reçoivent leurs prétendants (jusqu’à 4 par semaine) qu’elles testent durant une nuit et le jeune garçon doit quitter la hutte avant le lever du soleil. Aucunement forcées, ces adolescentes sont libres de refuser cette pratique, mais la plupart s’y adonnent volontiers. Retenant celui qui leur aura apporté le plus de plaisir, elles le prendront pour mari le meilleur du lot. Ce rite sexuel pour le moins insolite n’a pas fini de faire parler de lui.