Ne les oublions pas, ces femmes africaines qui mériteraient d'être plus célèbres. Par leurs engagements et leurs actions, elles ont marqué leur pays, voire leur continent, et inspirent quotidiennement des femmes dans le monde entier. Contribuant chacune à leur manière au féminisme, à l'avancée technologique ou à l'écologisme, ces femmes dont les vies sont marquées par les luttes, ont apporté leur voix à celles qui n'en avaient pas dans un continent africain marqué par des siècles d'inégalités. Que ce soit à travers l'écriture, l'ingéniérie, la mode, la musique ou la politique, découvrez 7 femmes africaines ayant contribué au changement dans une Afrique conservatrice.

Ellen Johnson Sirleaf la dame de fer du Liberia

femme-africaine-celebre Ellen Johnson Sirleaf

"Si ton rêve ne te fait pas peur, c'est qu'il n'est pas assez grand", disait-elle.

Elue première présidente à la tête d’un pays africain au suffrage universel, Ellen Johnson Sirleaf relève une nation meurtrie par 14 années de guerre civile via ses luttes contre la corruption et pour le déblocage des prêts internationaux pour le pays.

Elle sera décorée du prix Nobel de la Paix en 2011. Cette femme surnommée la “dame de fer” en raison de son titre de pouvoir et de son fort tempérament, s’engage pour la défense des droits et des libertés de ses concitoyens libériens, et réussit à s’imposer en tant que femme politique dans un univers encore très masculin.

Chimamanda Ngozi Adichie, une Afrique féministe ?

femmes-africaines-celebres-Chimamanda Ngozi Adichie

Révélée pour son puissant discours sur le féminisme en 2012, l’écrivaine nigériane a depuis été traduite dans plus de 16 langues. Son discours a même été repris sous forme d’extraits dans l’une des chansons de Beyoncé, “Flawless”, à la fin 2013.

Chimamanda n’est pas qu’un modèle féministe, elle est aussi celle qui retrace dans ses écrits son Nigeria natal et son expérience de femme noire en Afrique et en Occident. Son troisième livre “Americanah”, vendu à un demi-million d’exemplaires aura participé au rayonnement de l’Afrique dans le monde entier.

Juliana Rotich, reine des geeks africains

femmes-africaines-celebres-Juliana Rotich

Figurant parmi les visages de l’essor digital au Kenya et en Afrique à travers le monde, Julina est surnommée la “reine des geeks africains”. L’ingénieure Kényane, passionnée par les nouvelles technologies et par l’informatique, a révolutionné le secteur en créant un logiciel open-source, Ushahidi, afin de favoriser le partage d’informations en Afrique. Sa plateforme est devenue une référence en matière d’intelligence collective car le logiciel a évolué, servant même à gérer plusieurs crises dans le monde, notamment à Al Jazeera en 2009 ou en Afrique de l’Est.

Aujourd’hui, Julina s’investit dans les problèmes d’électricité et de connectivité de son pays. Juliana Rotich est pour beaucoup un modèle féminin, africain, et moderne. Elle est lauréate de plusieurs prix, notamment celui de « Social Entrepreneur of the year » obtenu en 2011, et celui de « Woman of the year » obtenu en 2016. Son proverbe préféré: “La force du baobab est dans ses racines”.

Miriam Makeba - la voix engagée de l'Afrique

femme-celebre-afrique Miriam Makeba

Récompensée d’un Grammy Award en 1965 pour son album “An Evening With Belafonte/Makeba”, Miriam Makeba n’était pas seulement la chanteuse des tubes “Pata pata” ou encore “Malaika”.

Sa lutte dans les années 50 contre l’injustice et le régime d’apartheid mise en place en Afrique du Sud, sera l’un des grands combats de sa vie. Mais toutes les luttes ont un prix : exilée, elle perdra même sa nationalité sud-africaine. En dépit de tous ces freins, elle ne cessera son combat et continuera de dénoncer en musique les injustices que subissent quotidiennement les Noirs en Afrique comme aux Etats-Unis. Miriam s’éteindra en Italie à l’âge de 74 ans, juste après un concert de soutien à un auteur menacé par la mafia italienne, engagée jusqu’à la fin de sa vie.

Lupita Nyongo la beauté africaine inspirante

femmes-africaines-celebres-Lupita Nyongo

Devenue icône de la beauté noire, l’actrice Kényane et Mexicaine est rendue célèbre dans le film “Twelve Years a slave” qui lui vaudra un Oscar en 2014.

Durant l’événement “Black Women in Hollywood”, Lupita se fait porte-parole des femmes noires, incitant ces dernières à se sentir belles lors dans un discours mondialement retentissant. Lupita fait sans cesse la une des plus prestigieux magazines et devient même l’égérie de Lancôme durant la même année.

Wangari Maathai la Kényane qui parlait aux arbres

femmes-africaines-celebres-Wangari-Maathai

Son nom ne vous dit rien ? Wangari Maathai est pourtant la première femme Africaine à recevoir le Prix Nobel de la Paix en 2004. Toute sa vie est marquée par ses engagements, notamment pour l’écologie. Elle fonde l’ONG Green Belt Movement, le Mouvement de la Ceinture Verte pour protéger l’environnement et s’engage également en politique. Elue au Parlement, elle figure ministre adjointe au Kenya dans les premières années du 21e siècle. Cette grande dame dont les combats sont aussi nobles et inspirants que sa propre vie, s’éteint en 2011 après une longue maladie.

« Nous n’avons le droit ni de fatiguer ni de renoncer », aimait à dire Wangari Maathai, pour qui l’écologie, le féminisme, la politique, la lutte pour la paix et contre la pauvreté voulaient dire la même chose.

Bineta Diop combattante pour les droits de la femme

Femme-africaine-celebre Bineta Diop

Figurant dans le classement des 100 personnalités les plus influentes dans le monde, Bineta Diop, s’est engagée pour les femmes africaines. Fondatrice de l’ONG Femmes Africa Solidarité, cette Sénégalaise aux idées fortes souhaite intégrer les femmes dans le processus de paix, les impliquer dans la résolution des conflits.

Depuis 35 ans, elle sillonne le continent pour que les femmes prennent part aux négociations de paix, du Burundi, au Congo, en Sierra-Léone ou encore au Tchad. L’une de ses plus belles victoires fut l’adoption du principe de parité entre les sexes par l'Union africaine en 2003 qui a permis la nomination de cinq femmes commissaires sur dix.