Parfois laissées pour compte et utilisées comme faire-valoir superficiel, les femmes montrent qu’elles ont également leur place dans la vie politique, devenant à elles toutes seules des influences pour le monde entier.

Mary McLeod, la célèbre femme noire qui lutta contre les inégalités

femme-politique-celebre-africaine-americaine-marry-mcleod-bethune

Fille d’esclave, cette femme a toujours placé son éducation, puis celle des autres en premier lieu. Elle fonda une école noire, la Bethume Cookman School, qui rivalisait avec les écoles blanches, réputées bien meilleures. Elle souhaitait montrer ce que les personnes noires et éduquées savaient faire et qu’ils n’étaient pas moins intelligents que les blancs, bien au contraire.

Elle avait une capacité à diriger hors du commun, ce qui la fit s’engager dans des mouvements féministes et entrer en politique. Elle travailla pour l’élection de Franklin D. Roosevelt et devint membre du cabinet noir du nouveau président élu. Elle diffuse des messages parlant des préoccupations de la population noire.

Elle est devenue une femme politique emblématique pour le pays et une sculpture d’elle est érigée en son honneur au Lincoln Park à Washington.

Artémise Ire de Carie, La femme guerrière

Artemise-femme-politique-antiquite-reine-histoire

Elle était la reine de la cité d’Halicarnasse, dans l’actuelle Turquie. Elle monte sur le trône à la mort de son mari et ne se laisse pas renverser par ceux qui désirent le pouvoir. De plus, elle participe à une campagne navale contre les Grecs et devient connue à la bataille de Salamine. Elle fut brave et courageuse et se distingua parmi bon nombre d’hommes. Elle reçut d’ailleurs une armure en récompense de cette bataille contrairement aux amiraux, ceux qui l’avaient décriée parce qu’elle était une femme, qui reçurent des quenouilles et un fuseau. Elle devint alors conseillère auprès du roi et eut une grande influence sur lui, notamment au niveau de la politique militaire à avoir.

Son personnage joua l’un des seuls rôles de femme dans les films 300, signe qu’elle est reconnue par les contemporains.

Hürrem Sultan (ou Roxelanne), de l'esclavage au mausolée - La femme ambitieuse politiquement

Roxelane-femmes-politiques-esclave-Hürrem Sultan-histoire

Cette femme également appelée Roxelane entra en tant qu’esclave, après avoir été capturée, dans le harem du sultan Soliman. Elle devint rapidement la concubine favorite du Sultan, qui délaissa toutes les autres, dont la mère de l’héritier au trône. Mais Hürrem ne s’arrêta pas là, car elle réussit à faire fermer le harem, à se faire affranchir et à se faire épouser par le sultan, devenant alors reine. Elle ne servit pas uniquement d’atout de charme sur le trône, car elle servit de conseillère au sultan. Elle a notamment influencé la politique étrangère de l’Empire et pendant son règne, les relations entre les ottomans et leurs voisins ont été pacifiées. Elle demanda également à ce que le trafic d’esclaves soit contrôlé afin que d’autres femmes comme elles ne se retrouvent pas capturées. À côté de la politique, elle également lancé de nombreux travaux dans tout l’empire, dont un hôpital pour femmes, juste à côté du marché aux escales qui leur était consacrés. Elle fut enterrée dans un mausolée richement décoré, signe de son importance dans l’Empire.

Hatchepsout, La célèbre Reine egyptienne divine

Hatchepsout-femme-politique-reine-antiquite--pouvoir-ce-le-be-re-2

Elle fut reine d’Égypte pendant la treizième dynastie de l’Égypte antique. Elle est connue pour être, bien avant Cléopâtre, la première grande femme dont l’histoire aurait gardé le nom. Elle reçut de son père une éducation digne d’une princesse héritière, éducation qui était normalement réservée aux hommes. Mais ceux-ci étaient faibles, aussi bien physiquement que mentalement. Elle présida, une fois devenue reine, les cérémonies religieuses et elle est l’égale du roi, il ne la néglige pas. Elle impose sa fille ainée comme héritière au trône, alors qu’un garçon est né d’une seconde concubine de son mari. Celui-ci mourra jeune, d’une santé fragile et Hatchepsout s’occupe alors de la régence du pays. Elle entreprend alors de grands projets d’architecture, comme la construction d’obélisques à la gloire du dieu Amon. Elle restaure également un temple à la gloire d’Horus et montre un intérêt particulier pour la religion dans sa politique. Elle confirme sa position à ses opposants politiques en se faisant couronner reine et partage ainsi les pouvoirs avec le jeune fils de son époux, qui n’est pas en âge de gouverner. Afin d’assoir son pouvoir, elle prétend être née de dieux, en particulier Amon, dont elle soutient le culte. Son règne fut pacifique et elle misait surtout sur la politique commerciale de son pays, rétablissant ainsi de nouvelles routes et garantissant l’essor financier de son pays.

Alors qu’elle était morte depuis longtemps, son successeur a tenté de supprimer son existence des monuments égyptiens, martelant les murs, les cartouches et brisant les statues la représentant. Comme pour palier à cela, une salle lui est entièrement consacrée au Metropolitan Museum of Art de New York.

Simone Veil, La plus célèbre femme politique française

Simone-Veil-femmes-politiques-france-francaise-parité-inégalité
Elle est l’une des grandes femmes de la politique française. Elle connut, alors qu’elle était encore adolescente, une déportation avec toute sa famille à Auschwitz. Après être sortie de l’enfer avec ses sœurs, perdant ses parents et un frère, elle entra dans la magistrature après des études de droits et de science politique. Elle fut nommée ministre de la Santé sous la présidence de Valery Giscard d’Estaing, et met en place le projet de toute une vie qui la rendra si célèbre : légaliser l’arrêt volontaire de grossesse (IVG) pour les femmes. En faisant adopter cette loi, appelée alors Loi Veil, elle devient l’icône de la lutte des femmes contre la discrimination en France. Elle devint également la toute première femme à être nommée présidente au parlement européen et participa grandement à la réconciliation entre la France et l’Allemagne. Elle fut également élue à l’Académie française, faisant partie des huit femmes, toutes années confondues, à être entrée dans cette institution très masculine. Les femmes n’y avaient pas leur place, d’après son fondateur. Elle est connue alors comme étant une grande militante féministe, dans bien des domaines. En juillet 2018, elle sera inhumée auprès de son mari au Panthéon.

Sirimavo Bandaranaike, La première femme politique moderne

Sirimavo-Bandaranaike-femme-politique-sri-lanka-inegalite-parite-premiere-ministre

Elle est connue pour être la toute première femme de l’histoire contemporaine à être chef d’un gouvernement et d’un parti politique. Elle fut, pendant plus de quinze ans non consécutifs, la Première ministre du Sri Lanka et pour les cinq dernières années, sous la responsabilité de sa fille, qui est alors présidente. Sa famille a dominé la vie politique du Sri Lanka pendant la seconde moitié du vingtième siècle et elle a connu les changements de régime, passant de la monarchie anglaise d’Élisabeth II à une république. Elle s’engage dans la politique après l’assassinat de son mari et déclarera qu’elle en poursuit l’œuvre, très touchée par cette mort. Elle fera de la politique jusqu’à sa mort, décédant même d’une crise cardiaque après avoir voté aux élections législatives. Elle a notamment milité pour que le cingalais remplace l’anglais comme langue officielle du pays, affirmant alors une toute nouvelle identité au Sri Lanka.

Michelle Obama, La femme noire d’influence

Michelle-Obama-femme-politique-noire-americaine

Elle fut d’abord connue comme la femme d’un homme politique, Barack Obama, quarante-quatrième président des États-Unis. Mais cette femme forte, passée par les prestigieuses universités de Princeton et Harvard, ne s’est pas laissée éclipsée derrière son mari pour devenir une simple statue souriante lors de leurs apparitions publiques. Elle est classée, en 2010, comme la femme la plus puissante du monde par le magasine Forbes et rejoint la même année la Croix Rouge Américaine pour soutenir les victimes du séisme d’Haïti. Elle s’engage également pour la lutte contre l’obésité, notamment auprès des écoles et des enfants. Sa lutte ne s’arrête pas là et elle prend parti pour les familles de militaires, ainsi que pour inciter les jeunes lycéens à s’inscrire à l’université. Notons également qu’elle a une popularité plus haute que celle de son mari à la fin de son deuxième mandat et que les Américains regrettent presque plus leur ancienne Première Dame que leur ancien président, ce qui montre un intérêt tout particulier pour elle et ses engagements politiques.

Malala, La femme battante pour l'égalité

femme-politique-indienne-celebre-droit-des-femmes-inegalite-parite-Malala

Elle est la plus jeune lauréate du prix Nobel de la Paix, l’ayant obtenu à dix-sept ans à peine. Elle lutte depuis toute petite pour le droit à l’éducation des femmes pakistanaise, puis de manière plus mondiale, à toutes les filles et femmes à qui ce droit strict est supprimé. Son action et ses prises de position contre les talibans qui occupent alors la région dans laquelle elle vit sont bien entendu politiques, tout comme la tentative d’assassinat qui la visa en 2012 et qui mena à la médiatisation de ses luttes. Tous les politiques de son pays sont contre cet acte et ne le cautionnent pas. Depuis, elle est devenue une véritable icône pour la lutte pour l’éducation des femmes et des enfants.

Rosa Parks, La femme qui lutta pour ses droits

Rosa-Parks-femmes-politiques-noire americaine

Rosa Parks est considérée comme la mère du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis et a lutté contre la ségrégation raciale que subissait les noir(e)s. Elle devint célèbre grâce à un simple trajet de bus. Elle est assise, fatiguée, et refuse de laisser sa place à un blanc qui la réclame et qui en a surtout le droit le plus strict. Cette action devient éminemment politique et elle est immédiatement arrêtée. La jeune femme était déjà militante pour les droits des personnes de couleurs, étant la seule femme dans le bureau de l’association qu’elle avait rejointe, la National Association for the Advencement of Colored People. Son action dans le bus organisa le boycott du transport en commun par de très nombreuses personnes noires, avant que la Cour Suprême leur donne raison en déclarant la ségrégation dans le bus anticonstitutionnelle. Elle travaille ensuite dans le bureau du représentant démocrate du Michigan, continuant son action politique et ses combats contre la ségrégation raciale, qui débouche sur le Civil Rights Act, qui interdit la discrimination dans les lieux publics. Elle est inhumée au National Women’s Hall of Feme et une statue la représentant est inaugurée en 2017 par Obama, dans l’enceinte même du Capitole, à Washington.

Aung San Suu Kyi, La femme de paix

Aung-San-Suu-Kyi-femme-politique-birmanie-prix-nobel-de-la-paix-1

À l’instar de Malala, elle est également une lauréate du prix Nobel de la Paix. Après l’assassinat de son père alors qu’elle n’avait que deux ans, elle fonde la Ligue nationale pour la démocratie, un parti politique qui prône la non-violence dans son pays. Le gouvernement est fortement opposé à elle et la place en résidence surveillée, pour éviter d’attirer l’attention en appelant cela une prison. Son prix Nobel la fera libérer. Elle est ensuite élue députée, puis ministre des Affaires étrangères, Porte-parole de la présidence qui lui donne les mêmes droits que le chef du gouvernement. Sa politique de non-violence fait de cette femme un modèle dans le monde, malgré de vives et récentes critiques lorsqu’elle reste passive, presque ignorante quant au massacre de Rohingyas dans son pays.

Zénobie, La reine conquérante de l'Antiquité

Zenobie-femmes-politiques antiquité reine celebre

Après l’assassinat de son mari et l’incapacité des empereurs romains qui gouvernaient alors le pays de le défendre, elle prit sous ses ailes les provinces de Syrie, d’Arabie et d’Égypte. Elle partit à la guerre contre Rome, qui l'avait vaincu pour rattacher ses provinces à l’Empire romain.

Elle attira également de nombreuses personnes dans la ville de Palmyre, dont elle est issue, portant également le titre de reine. Elle codirigea l’Empire romain avec son fils et porta le nom d’Augusta, qui signifie impératrice. Elle voulait avant tout tenir tête à Auguste, qui dirigeait alors l’Empire Romain.
Elle incarne une image de femme forte, puissante et qui est souvent représentée richement habillée et en position de pouvoir.


Vous n'êtes peut-être pas quelqu'un d'influent dans la politique, mais vous cherchez surement d'autres choses, comme l'amour. Si oui, venez essayer Abricot !