Si vous fréquentez les réseaux sociaux et les sites de rencontre, vous en avez sûrement déjà entendu parler. Le ghosting fait partie des pratiques qui ont proliférées avec les sites de rencontre, malheureusement et qu’on ne cautionne surtout pas. Bien au contraire ! On vous explique tout ça. On vous parlera aussi d'autres pratiques qui en ont dérivé. 🤓

Le ghosting

Alors, le ghosting, késako ? Il s'agit probablement de la façon de rompre la plus vicieuse qui soit. C’est quand Jules / Julie vous largue sans même vous donner une explication, tout simplement en se volatilisant… 👻 Comme un fantôme. Pourquoi les personnes pratiquent-elles le ghosting ? Parce que la vérité à formuler revêt parfois l’aspect d’un mur infranchissable, parce que le fait de s’échapper sans se retourner demande beaucoup moins d’efforts, parce que la personne qui ghoste via un site de rencontre ne fait pas partie de votre cercle d’amis, ni vos collègues de travail et ne vous recroisera pas non plus lors d’une activité sportive ou autre. Du coup, pourquoi se contraindrait-elle à dépenser de l’énergie pour vous fournir des explications ? Elle ne subira ni l’opprobre, ni la foudre de la part de son cercle social proche. 😰

L’orbiting

L’orbiting 🌓 est un dérivé du ghosting. Nous sommes certains que vous l’avez déjà vécu tant cette pratique est monnaie courante à travers les réseaux sociaux et particulièrement Instagram. C’est quand Pauline / Paul vous a gentiment éconduit et a déclaré ne plus vouloir vous revoir, mais continue de liker chacune de vos publications sur les réseaux. Comme ça, elle / il s’assure que vous ne l’oubliez pas et vous garde sous le coude virtuellement. Bah oui, on sait jamais quoi. 🤦‍ 🤷

En plus, dès lors que vous renchérissez, ça fait mousser son égo en mode “Hahahaha (rire narquois), je suis sûr(e) qu’il /elle est toujours accroché(e)”. Comme ça, si vous voulez l’oublier et tourner la page de cette histoire révolue, bon courage avec tous ces innocents reminders qui fusent dès lors que vous ouvrez votre application au logo multicolore.

Il est évident que cette pratique est à bannir dans le cadre d’une relation respectueuse.

Le benching


Le ghosting vous faisait frémir ? Attendez un peu de découvrir… le benching. Il s’agit d’une pratique qui existait auparavant mais qui a pris de l’essor avec les nouvelles technologies, les réseaux sociaux et les sites de rencontre. De l’anglais “banc”, l’auteur du benching vous laisse en fait sur… le banc de touche. Comme quand votre chère maman vous avait inscrit(e) au basket, enfant, mais que vous passiez les trois quarts du match les fesses sur le banc de touche, grelottant de froid dans votre petit maillot en élasthane trois fois trop grand 🏀. La personne qui pratique le benching sort avec vous ou vous fréquente mais vous vous étonnez de ne recevoir que peu de nouvelles. En effet, le “bencheur” (ou la “bencheuse”) met 8 heures pour répondre à un simple texto, vous fait des faux plans au dernier moment, vous propose un rencard une heure avant et comme Casper, réapparaît au gré de ses envies. Vous pensez qu’il s’agit d’une personne indépendante 🤠 mais en fait… elle vous garde simplement sous le coude, en espérant dénicher mieux prochainement. Ulcérant, n’est-ce pas ? On s’étoufferait presque avec le noyau de notre abricot. 😱 🍑