Promis, ce article n’est pas le titre d’une chanson de Pascal Obispo 🤪. Après des échecs successifs en amour, il est normal d’appréhender une nouvelle relation amoureuse et de se demander si l’on peut vraiment être heureux(se) en amour sans avoir constamment peur de la morsure de la déception. Mais si, mais si, mais si !⠀

Les désillusions altèrent la capacité à faire confiance et la personne déçue reste constamment sur ses gardes. ⠀
Quand on a été ghostée par Paul, ou largué par Joséphine et que le scénario tend à se reproduire, on finit par avoir peur de s’attacher. Le premier travail à faire est d’essayer de réfléchir à nos relations passées. Quelles ont été les relations douloureuses et pourquoi ? Y a t-il des situations néfastes que l’on aurait pu éviter ? Qui se sont reproduites ? Cela permet de faire le point sur les signaux futurs qui peuvent nous alerter dans une relation qui s’avère délétère. Si Lionel vous rabaisse dès le premier week-end passé ensemble, ou si Laurine ne répond à vos SMS qu’une fois sur deux, ça sent le roussi. 😬⠀
Ensuite, le degré de déception ou de douleur d’un coeur brisé est proportionnel aux attentes que l’on projette dans une nouvelle relation. Il faut donc essayer d’éviter de projeter trop d’enjeu sur une nouvelle relation pour prendre du recul et apprendre à connaître l’autre, ses valeurs, sa fiabilité avant de s’investir émotionnellement. Stop les projections sur Jules, qui pourrait être le papa de vos enfants, avec ses bras tous musclés, parfaits pour porter un bébé 🙈 ou sur Andréa qui est votre future femme à l’issue du deuxième rendez-vous parce qu’elle a ri à votre blague pas drôle.⠀
Il faut laisser le temps au temps, et surtout, attendre des actes de l’autre personne et non se baser sur des paroles. Paroles de sage ! 😍