Ah les premiers rendez-vous romantiques à Paris ! “On fait quoi ? On va où ?”. Ad vitam aeternam, cette question vous cause aussitôt un pic d’adrénaline et des sueurs incontrôlables : vous ne savez jamais où aller. Terrible moment lorsque l’inspiration n’est pas au rendez-vous pour votre première rencontre — vous avez peur de perdre de votre superbe en l’invitant boire un verre dans un classique café parisien ou de l’emmener au cinéma, lieu banal et désuet de siècles de séduction. Heureusement, même si vous êtes à court d’idées, nous ne le sommes jamais. Le lieu est un élément majeur dans le processus de séduction et pourrait bien rendre votre première rencontre unique. Voici quelques idées originales pour être force de proposition dès les premiers instants, et faire ainsi chavirer le coeur de votre prétendant(e) !

Le premier rendez-vous : promenade romantique à la Butte Bergeyre

lieu-original-premier-rendez-vous-paris

Dans le 19e arrondissement, un micro-quartier culmine à une centaine de mètres d’altitude. En empruntant un escalier raide menant à des maisons recouvertes de lierre, vous vous croirez vaguement échappé(e) à la campagne après une essoufflante ascension. Dans ce quartier de Paris méconnu aux allures de village, vous découvrirez une vue à couper le souffle sur Montmartre et le Sacré-Coeur. Juste à côté des Buttes-Chaumont, vous pourrez vous aventurer sur cette colline aux petites rues pavées et aux charmantes maisonnettes. Vous pourrez aussi vous promener dans le jardin partagé et le petit vignoble, le “clos des Chaufourniers”. Avec seulement cinq rues et quelques 1200 habitants, la colline abrite essentiellement artistes et architectes en quête de tranquillité. Un lieu idéal si vous recherchez un moment romantique et intimiste loin du tumulte parisien.

La petite parenthèse culturelle à placer : la Butte Bergeyre s’est vue être le lieu de tournage de l’adaptation du célèbre livre de Boris Vian, l’Ecume des jours en 2012 avec Romain Duris, Audrey Tautou et Omar Sy.

Notre conseil : Essayez d’arriver pour le coucher du soleil, la vue n’en sera que plus belle et l’effet assuré !

Accès : Métro Colonel Fabien ligne 2

Le premier rendez-vous théâtral : faites une halte au théâtre de la Huchette

lieu-original-premier-rendez-vous-paris--1-

Rendez-vous dans la petite salle rustique au 90 sièges, connue dans le monde entier, en plein coeur de Saint-Michel. En passant la porte du 23 rue de la Huchette, vous pénétrerez l’univers absurde et délicieux d’un indémodable Ionesco. Alors que les pièces se jouent une saison, voire deux en cas de succès, le théâtre de la Huchette a créé une sorte d’art perpétuel avec une programmation identique depuis près de 60 ans. Plus de 18 000 représentations de La Cantatrice Chauve et de La Leçon sont comptabilisées dans l’emblématique salle de spectacle du quartier latin — et chaque soir est proposé en plus une troisième pièce, pouvant varier au cours du temps.

La petite parenthèse culturelle à placer: le théâtre est situé sur l’ancien emplacement d’un restaurant appartenant au père de Charles Aznavour.

Notre conseil : terminez la soirée par un petit crochet dans la même rue au Caveau de la Huchette, l’un des grands lieux mythiques du jazz à Paris. Ce club de jazz installé dans une cave a accueilli un tribunal révolutionnaire à la fin du XVIIIe siècle et servait, selon la légende, de lieu de rendez-vous secret aux francs-maçons. Vous pourrez y danser, siroter un verre sur un fond de swing, ou encore assister à un concert dans ce temple du jazz mondialement connu — lieu de production des plus grands jazzmen de l’époque et chargé d’un incontestable poids historique.

Accès : Saint-Michel ligne 4 - Cluny ligne 10 ou RER C.

Le premier rendez-vous exotique : Escapade historico-exotique au Jardin d’Agronomie Tropicale

lieu-original-premier-rendez-vous-paris--2-

A la bordure du bois de Vincennes, un espace de 4,5 hectares cache des vestiges de l’époque coloniale française, recouverts par une nature devenue presque sauvage. On y découvre des serres tropicales, des monuments, ainsi que d’anciens bâtiments de l’exposition coloniale de 1907. Le jardin figure aujourd’hui comme une découverte en dehors des sentiers battus, dont la beauté des monuments et pavillons de l’époque coloniale française ne vous éblouira pas, mais qui auront pourtant une belle histoire à vous raconter. Cet endroit désormais en friche se laisse recouvrir par une nature sauvage qui reprend ses droits. Laissez-vous tenter par une rencontre sur fond historique, à la découverte des cinq villages qui symbolisaient les colonies de l’Empire français : Indochine, Madagascar, Congo, Soudan, Tunisie, et le Maroc — dont il ne subsiste que quelques vestiges souvent délabrés. Vous serez ainsi enveloppé(e) par l’esprit de la mémoire coloniale dont le passé remonte soudainement à la surface lors de cette promenade peu fréquentée et pourtant mythique.

La parenthèse culturelle à placer : en 1914, un hôpital militaire y est installé pour soigner les blessés des troupes coloniales. La plupart d’entre eux étant de confession musulmane, la première mosquée de France y fut construite.

Notre conseil : profitez du dépaysement pour prévoir un pique-nique musical afin de créer une atmosphère romantique malgré la teneur historique et la gravité des lieux. N’hésitez pas à concocter des spécialités d’ici et d’ailleurs comme des tieb, taboulés, pastels et jus de bissap pour accentuer l’exotisme ambiant.

Accès : RER A - Station Nogent-sur-Marne

Le premier rendez-vous glacé : Les dômes de verre du « Ice Cube Bar » aux Galeries Lafayette

lieu-original-premier-rendez-vous-paris--3-

Rendez-vous dans l’un des plus élégants boulevards de Paris pour un moment d’évasion au 7eme étage des Galeries Lafayette Haussmann. Vous y découvrirez, perchés sur le rooftop-terrasse du magasin, deux dômes en verre transparents pour un moment de séduction garanti dans ce bar atypique — la vue imprenable sur la capitale parisien fera son effet. Redécouvrez Paris depuis votre perchoir qui vous laissera apercevoir les toits d’Opéra, le quartier de Montmartre ou encore l’indémodable Tour Eiffel pour un moment de romantisme sous couvert de contemplation architecturale. L’avantage ? Eté comme hiver, vous pourrez déguster cocktails ou boissons chaudes pour un moment d’évasion en plein coeur de Paris. Par les beaux jours, vous pourrez profiter de la terrasse extérieure ou bien vous réchauffer dans les dômes en forme d’igloo si les températures sont encore trop fraîches. Le Ice Cube Bar sera votre bulle d’amour le temps d’un verre.

La petite parenthèse culturelle à placer : Les Galeries Lafayette n’étaient pas situées boulevard Haussmann mais rue Lafayette, d’où son nom. Le bâtiment, créé en 1893 par deux cousins alsaciens, a magnifié sa réputation au fil des années avec la venue notamment d’Edith Piaf en 1950, qui accepta d’y chanter — des expositions s’y sont également déroulées.

Notre conseil: dégustez les spécialités montagnardes en période hivernale ou les tapas salés et sucrés lorsque le soleil revient. A la tombée de la nuit, quand Paris s’illumine, les genoux recouverts d’une couverture et un Gin Tonic à la main ; vous découvrirez dans une ambiance cocooning, une perspective à couper le souffle pour une rencontre amoureuse inoubliable.

Accès : Métro Auber.

Le premier rendez vous sur l'eau : La balade en barque sur le Lac des Minimes

lieu-original-premier-rendez-vous-paris--4-

Le bruit des clapotis et le bercement de la barque sur l'eau, que demander de plus pour un moment de romantisme absolu alliant simplicité ? Depuis Napoléon III, l’indémodable canotage à Paris et dans ses alentours, n’a rien perdu de son charme. Dans un écrin de végétation dissimulé à l'extrémité est du Bois de Vincennes, le Lac des Minimes est si apprécié qu’il fût surnommé “La Perle du Bois de Vincennes”. Cette promenade sur l’eau vous offrira le plaisir d’observer des nombreux oiseaux comme des oies bernaches, cygnes ou hérons cendrés. Vous pourrez même observer des tortues redevenues sauvages tout en vous enivrant des essences peuplent les bords du Lac. Les berges du lac parfois ombragées créeront un tableau pastoral enchanteresque.

La petite parenthèse culturelle à placer : Situé sur un ancien couvent, le lac tient son nom de l’ordre religieux des Minimes qui fut propriétaire des lieux jusqu’à la Révolution Française.

Notre conseil : vérifiez la météo, ramenez des crêpes et une bouteille de champagne et laissez-vous bercer par le calme environnant en agréable compagnie. Comment ne pas tomber sous votre charme après tout cela ?

Accès : station Fontenay-sous-Bois du RER A.